top of page

Mon top 5 des spectacles à voir en juillet à Paris

Dernière mise à jour : 13 juil. 2023

1. Pina Bausch | Tanztheater Wuppertal : Café Müller
Juillet 06 - Juillet 12, 2023 : Grande Halle La Villette

« Café Müller créé en 1978, est le chef-d’œuvre fondateur du Tanztheater de Pina Bausch, l’une des plus importantes figures artistiques du XXe siècle. La scène jonchée de chaises et de guéridons évoque une salle de café laissée à l’abandon. Une femme avance, yeux clos et bras tendus, se cogne et tombe. Un homme lui fraye un chemin en déblayant les chaises. Une autre femme traverse l’espace encombré puis disparaît. La Lamentation de Didon d’Henry Purcell s’élève. Ainsi débute Café Müller en une danse essentielle et sublime qui raconte le désir et la solitude. Les six interprètes se cherchent, s’attrapent tour à tour avec violence ou tendresse mais toujours en vain. Ponctuée de silences et du fracas des chaises entrechoquées, la musique porte la fluidité des corps à des sommets d’émotion ».
photo © Uwe Stratmann

2. Lisaboa Houbrechts : MÉDÉE
Mai 12 - Juillet 24, 2023 : Comédie Française

« Pendant son discours, la Nourrice affronte un autre personnage, Aphrodite, qui apparaît sur le balcon du théâtre parmi le public. Elle observe la Nourrice qui lui reproche d’avoir lancé la flèche fatale. On comprendra bientôt, par un signe très visible sur le costume de Médée, que sa vision de la vie est mesurée par le battement de son cœur. À la fin du prologue, on entend les cris de Médée dans les coulisses. C’est à ce moment-là que le rideau se lève et on aperçoit un drapeau bleu au milieu de la scène, une sorte de baldaquin qui s’ouvre lentement au-dessus d’un lit imaginaire. C’est un vrai moment de suspense car on est impatient de voir la figure qui est gravée dans l'imaginaire collectif en tant que mère qui devient l'assassin de ses propres enfants ».

photo © Vincent Pontet

3. Olivier Schmidt : L'Empereur des boulevards
Juillet 05 - Juillet 30, 2023 : Studio Hébertot

« Comme dans L'Empereur des boulevards - Ou l'incroyable destin de Georges Feydeau ou dans à l'Ombre d’Oz, Schmidt ne se limite jamais à représenter une simple biographie historique d’une personne célèbre, mais il choisit d’en donner sa propre vision. […] Dans les créations de Schmidt, chaque élément (le jeu d’acteur, les costumes, la musique, le chant et la danse) est minutieusement élaboré dans une dynamique scénique qui nous ne laisse pas indifférents. Cela témoigne d’un vrai esprit de troupe. On a l’impression de voir le travail d’une compagnie qui fonctionne comme une organisation collective, comme un collectif de rencontre, de partage, de collaboration, de création, de perfection. C’est Schmidt qui écrit les textes, mais ses spectacles, il me semble, ne sont jamais soumis à la volonté d’un auteur unique ».

photo © Jean-Louis Mattera

4. Raphaëlle Cambray : Le Testament Médicis
Juin 16 - Septembre 03, 2023 : Théâtre Lepic

« Après des années à veiller sur le sourire le plus célèbre du monde, le gardien de la Joconde s’apprête, non sans émotion, à prendre sa retraite. Alors que commence son dernier tour de garde, il convoque Laurent, son fils, pour lui confier un récit connu de lui seul : la véritable histoire de Mona Lisa … ». → https://theatrelepic.com/2022/05/09/testament/
photo © Bastien Spiteri

5. Emmanuel Demarcy-Mota / Eduardo De Filippo : Les Fantômes de Naples
Juin 28 - Juillet 03, 2023 : Le Louvre

« Après La Grande Magie, créé à l’Espace Cardin en décembre dernier, Emmanuel Demarcy-Mota poursuit l'exploration de l’œuvre d’Eduardo De Filippo. Au cours de 5 soirées exceptionnelles qui entraîneront les visiteurs de la Grande Galerie jusqu’à la scène spécialement aménagée dans la cour Lefuel, la Troupe du Théâtre de la Ville, accompagnée d’artistes venus spécialement d’Italie, entraînera les spectateurs dans un voyage poétique et imaginaire au cœur de l’univers du grand auteur napolitain. Entre réalisme magique et poésie du quotidien, ils plongeront dans le monde singulier d’Eduardo De Filippo : comédie, fantômes ou drames intimes, évocation d’une Naples d’après-guerre, capitale cosmopolite d’un univers en ruine. Un spectacle polyphonique, qui convoque pour la première fois le théâtre dans la cour Lefuel en regard de l'exposition Naples à Paris. Le Louvre invite le musée de Capodimont ». → https://www.theatredelaville-paris.com/fr/spectacles/saison-2022-2023/theatre/les-fantomes-de-naples

Aida Copra


173 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page