top of page

Petite histoire du théâtre La Scala Paris (2018-)


« La scala » est un mot italien qui se traduit en français par « l’escalier » ou « l’échelle ». Ce mot a également d’autres significations selon le contexte, telles que « l’échelle musicale » ou « l’échelle de mesure ». On sait que le nom du célèbre théâtre italien, Teatro alla Scala, vient du lieu sur lequel le théâtre est construit : le site de l’église de Santa Maria alla Scala. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, le théâtre La Scala Paris n’a rien à voir avec son homonyme milanais. Fondé en 1873 grâce à une veuve fortunée, il était d’abord un simple music-hall avant de subir plusieurs transformations. « Ce qui est prodigieux dans l’histoire de ce lieu c’est qu’à chaque fois, quelqu’un a détruit intégralement ce qu’il y avait avant et inventé quelque chose qui était à la pointe de l’innovation », explique Frédéric Biessy, directeur général de La Scala Paris.

L’affirmation de Frédéric Biessy montre, il nous semble, la manière dont il a imaginé et reconstruit ce célèbre lieu de Paris : en prenant toujours en compte ses métamorphoses dans le temps, ou mieux dire – pour reprendre une réflexion de Antoine Vitez – ses transformations par les fractures du temps : « Alors que les œuvres du passé sont des architectures brisées, des galions engloutis, et nous les ramenons à la lumière par morceaux, sans jamais les reconstituer, car de toute façon l’usage en est perdu, mais en fabriquant, avec les morceaux, d’autres choses. […] Le dépoussiérage, c’est la restauration. Notre travail à nous est tout au contraire de montrer les fractures du temps » (Antoine Vitez, in Dialectiques, n° 14, 1976).
L’histoire de La Scala de 1873 à 2018 est une histoire tumultueuse. Comme le décrit Olivier Schmitt, journaliste et écrivain, conseiller éditorial de La Scala Paris, dans son très beau livre, L’Intégrale des ombres, La Scala Paris, ce lieu du boulevard de Strasbourg a connu diverses vies : café-concert, cinéma, multiplexe pornographique, siège d’une secte brésilienne… avant de redevenir un théâtre. Le livre est paru en septembre 2018 (→ https://www.actes-sud.fr/node/65484) pour l’ouverture du nouveau théâtre.
La Scala Paris, telle qu’on la connaît aujourd’hui, a été inaugurée en 2018 par Mélanie et Frédéric Biessy. Depuis sa fondation, elle est devenue un univers à part entière, caractérisé par son approche particulière du public et des artistes, par son intérêt aux histoires captivantes à raconter et aux raisons pour lesquelles il faut les « jouer ». Ce nouveau lieu est entièrement imaginé par le scénographe et designer Richard Peduzzi. Il se compose de deux salles modulables, d’un bar et d’un restaurant, et peut accueillir jusqu’à 900 personnes dans ses espaces publics.

La Scala Paris est « le lieu de tous les possibles », disait Yoann Bourgeois dans le film projeté lors de l’ouverture. Nous, on dirait, La Scala Paris est le lieu où se trouvent plusieurs lieux à la fois, et cela non seulement par rapport à son passé mais aussi par rapport à son présent. Comme l’Aleph de Borges, elle devient « le lieu où se trouvent, sans se confondre, tous les lieux […], vus de tous les angles » (Jorge Luis Borges, in L’Aleph, 1967). C’est dans ce sens qu’on peut interpréter l’intention de Mélanie et Frédéric Biessy de créer avec les artistes la « boîte à jouer ». La salle de spectacle est construite pour répondre à leurs attentes, avec une acoustique variable exceptionnelle et une structure modulable qui s’éloigne des espaces de représentation traditionnels et frontaux.
Et si on se place du point de vue du public, la première impression est saisissante. Dès que l'on franchit le seuil de cette salle bleue, l’atmosphère envoûtante et mystérieuse donne la sensation d’être plongé sous un ciel étoilé où les étoiles scintillent de mille feux. On a alors l'impression de se fondre dans l’univers infini qui nous entoure. Cet univers infini caractérise aussi la programmation que La Scala propose chaque année. (→ https://lascala-paris.fr/programmation/). Elle est élaborée de manière à offrir une expérience artistique riche et variée aux spectateurs : une sélection d'événements qui incluent notamment des représentations théâtrales, des concerts de musique, des spectacles de danse ainsi que des expositions d’art visuel. Quant à ce dernier élément, il faut mentionner un projet très particulier, « Fauteuil d’artiste », qui commence à faire partie de la tradition de La Scala. Si sa tradition est jeune, elle n’en est pas moins riche. Depuis 2018, La Scala initie une démarche originale en invitant des artistes à concevoir des « fauteuils d’artiste » qui sont ensuite exposés dans le hall du théâtre parisien. Cette initiative permet de mettre en avant la créativité et l’imagination des artistes contemporains, tout en ajoutant une touche artistique supplémentaire à l’atmosphère du lieu. Le prochain vernissage est prévu pour le 16 mai 2023 à 19h. (→ https://lascala-paris.fr/programmation/fauteuil-d-artiste-11-prune-nourry/)

Une autre salle plus intime de La Scala est également envahie par la couleur bleue : La Piccola Scala. De nouveau, on a l’impression qu’il s’agit d’un lieu où se trouvent plusieurs lieux à la fois, ou plutôt, d’un lieu où le passé s’incarne pour devenir présent. Car, construite par Richard Peduzzi, Fary et Panayotis Pascot, elle est imaginée comme un petit amphithéâtre. Ce lieu presque secret qui se trouve au-dessous de sa « grande sœur » favorise la créativité des jeunes artistes en proposant un croisement entre la musique, la danse, le théâtre, le stand-up, les arts visuels et la philosophie. Chaque 13 du mois, lors des événements « 13 du 13 », un récital est présenté par un jeune pianiste sur un piano sur mesure conçu et fabriqué par Yamaha.

Et si l’on souhaite vivre une expérience totale de ce lieu magique, on peut commencer notre périple par visiter la petite librairie dans le bar à l’entrée, ou par prendre un verre sur la petite terrasse en face du théâtre. Cependant, ce n’est que le commencement de notre aventure à La Scala. Il y a un autre endroit qui nous invite à le découvrir. Le Restaurant & Bar de La Scala Paris est situé au premier étage du théâtre, caché parmi les frondaisons du boulevard de Strasbourg. Derrière une façade vitrée, l’endroit offre 80 places dans une ambiance conçue par Richard Peduzzi. C’est l’occasion de faire des rencontres, que ce soit avec les artistes, les membres de l’équipe du théâtre, ou les spectateurs. Les menus et la carte proposent une cuisine de saison, entièrement faite maison et constamment renouvelée pour satisfaire toutes les envies.

Mais n’oublions pas que tout cela n’est que le début d’un voyage fascinant. Car chaque endroit de La Scala offre une expérience unique. On s’y rend pour voir un spectacle, mais on découvre un univers qui raconte les histoires exemplaires, qui divertit, émeut, et fascine le spectateur en l’amenant dans les lieux proches et lointains dans l’espace et dans le temps.

Aida Copra




49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page