top of page

Festival d'Avignon 2024 : que voir dans le IN ?

Dernière mise à jour : il y a 5 jours


« Voilà, c’est une histoire très simple. Il était une fois un homme et une ville qui se rencontrèrent, s’aimèrent, marièrent et eurent un enfant nommé festival »

(Paul Puaux, Avignon en festivals, 1983)

1. CERCLES /Boris Charmatz (Durée 3h)
Du samedi 29 juin au lundi 01 juillet 18h
Stade de Bagatelle

« Boris Charmatz donne rendez-vous au public du Festival dans un stade pour assister à un atelier à ciel ouvert, entre passé et présent. Le chorégraphe s’intéresse au cercle, forme qui a toujours hanté la mémoire de la danse – qu’elle soit traditionnelle ou moderne, classique ou contemporaine. Comment donner à nos rondes de nouvelles dimensions ? ».






2. Absalon, Absalon ! D'après William Faulkner / Séverine Chavrier (Durée 5h)
Du samedi 29 juin au dimanche 07 juillet 16h
La FabricA

« Après avoir marqué les esprits avec Les Palmiers sauvages, Séverine Chavrier retrouve l’univers de William Faulkner en adaptant librement le monumental Absalon, Absalon ! Œuvre-monde, ce roman transpose dans l’Amérique de la Guerre de Sécession un épisode biblique : le destin maudit du fils de David, marqué du sceau du fratricide et de l’inceste. ».




3. Elizabeth Costello. Sept leçons et cinq contes moraux D’après l’œuvre de J.M. Coetzee / Krzysztof Warlikowski (Durée 4h)

Du mardi 16 au dimanche 21 22h
Cour d'honneur du Palais des papes

« Sous le nom d’Elizabeth Costello se cache un personnage créé par J.M. Coetzee. Citée pour la première fois dans l'une de ses conférences en 1999, elle revient par la suite dans son œuvre jusqu’à devenir une alter ego de l’auteur sud-africain. La vie fictive d’Elizabeth Costello consiste en une série de prises de parole lors desquelles elle se distingue souvent par ses sorties de route ». Réservez → https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/elizabeth-costello-sept-lecons-et-cinq-contes-moraux-348612

4. Liberté Cathédrale / Boris Charmatz (Durée 1h45)
Du vendredi 05 au mardi 09 21h30
Stade de Bagatelle

« Chaque mouvement forme une image. On peut presque contempler la naissance de chaque geste, le voir émerger presque isolé dans l’espace, s'épanouir dans son accomplissement, prendre sa forme. On voit son point de départ, puis sa conclusion, qui en réalité n'est que le commencement d'une nouvelle genèse : le début d'un nouveau geste qui complète le précédent, dans une continuité infinie ». Réservez → https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/liberte-cathedrale-348538

5. Hécube, pas Hécube / Tiago Rodrigues (Durée 2h)
Du dimanche 30 juin au mardi 16 22h
Carrière de Boulbon

« Hécube, pas Hécube est une tragédie née entre les lignes d’une tragédie, écrite à même la peau des interprètes de la Comédie-Française. Tiago Rodrigues met en scène la vie de Nadia, qui s’organise entre les planches du théâtre et le parquet du tribunal ».




6. Reminiscencia / Malicho Vaca Valenzuela (Durée 55min)
Du mercredi 17 au dimanche 21 11h et 18h
Gymnase du lycée Mistral

« Cloîtré chez lui pendant le confinement, Malicho Vaca s’est assis devant son ordinateur et a entrepris de collecter les souvenirs d’habitantes et d’habitants de Santiago. Son but était de raconter l’histoire de son quartier situé dans le centre de la capitale chilienne, quartier haut en couleurs où ont lieu tous les rassemblements et d’où partent toutes les manifestations politiques ». Réservez → https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/reminiscencia-348622




7. Sea of Silence / Tamara Cubas (Durée 1h30)
Du jeudi 04 au jeudi 09 19h
Théâtre Benoît-XII

« Il est écrit dans la Genèse que la femme de Loth, fuyant sa ville en proie à la destruction, se retourna et fut changée en statue de sel. Ce sel recouvre le plateau de Sea of silence, sur lequel se dressent sept femmes des quatre coins du monde. Elles sont puissantes, sorcières, guerrières. Elles ont en commun une même volonté de désobéir et de résister ». Réservez →https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/sea-of-silence-348511




8. Mothers A Song for Wartime / Marta Górnicka (Durée 1h)
Du mardi 09 au jeudi 11 22h
Cour d’honneur du Palais des papes

« Mothers A Song for Wartime fait résonner les voix de vingt-et-une femmes ukrainiennes, biélorusses et polonaises, unies dans un même chant. Alors que la guerre semble de retour en Europe, ces femmes sont les survivantes et les témoins des violences perpétrées lors des conflits armés. La metteuse en scène et autrice polonaise Marta Górnicka a travaillé à partir de témoignages de mères et d’enfants qui ont fui la guerre et les persécutions ». Réservez → https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/mothers-348549




9. Història d'un senglar (o alguna cosa de Ricard) / Gabriel Calderón (Durée 1h10)
Du vendredi 12 au dimanche 21 19h
Théâtre Benoît-XII

« Un homme monte sur scène pour incarner Richard III, le roi tyrannique et monstrueux de Shakespeare. Toute sa vie d’acteur n’a été qu’un long tunnel de seconds rôles : sa chance, il compte bien la saisir. Mais alors que la pièce avance, d’étranges affinités apparaissent entre l’acteur et son rôle – ambition, machiavélisme, rage et soif d’absolu… ». Réservez → https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/historia-d-un-senglar-o-alguna-cosa-de-ricard-348579




10. Forever Immersion dans Café Müller de Pina Bausch / Boris Charmatz (Durée 2h)
Du dimanche 14 au dimanche 21 13h-18h
La FabricA

« C’est en assistant aux répétitions de Café Müller que Boris Charmatz a eu l’idée de Forever. Le nouveau directeur artistique du Tanztheater Wuppertal a voulu transmettre l’émotion toujours recommencée de la pièce mythique de Pina Bausch, qui semble avoir débuté avant l’arrivée du public et se poursuivre après son départ. Il a imaginé cette installation chorégraphique que visiteraient spectatrices et spectateurs ». Réservez → https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/forever-348871#page-content



11. The Disappearing Act. / Yinka Esi Graves (Durée 1h)
Du jeudi 18 au dimanche 21 22h
Cour du lycée Saint-Joseph

« Explorant les racines profondes du flamenco, The Disappearing Act met en lumière la présence des populations afrodescendantes dans le sud de l’Espagne. Née à Londres dans une famille originaire du Ghana et de la Jamaique, Yinka Esi Graves s’est rendue en Andalousie pour étudier le flamenco ». Réservez → https://festival-avignon.com/fr/edition-2024/programmation/the-disappearing-act-348627







« Il y a la ville - unité de lieu. Il y a l'été - unité de temps. Il y a le théâtre - unité d'action. La ville joue ». Bon festival !


Aida Copra

218 vues0 commentaire

Comments


bottom of page